Pages d'Encre le Blog

Les coups de cœur de la librairie pour les petits et les grands !

02 juillet 2011

La boulangerie de la rue des dimanches

boulangerie couvTexte d'Alexis Galmot

Illustrations de Till Charlier

éditions Grasset

12.50 €

 

"Les terrasses des cafés étaient remplies de jolies filles avec des corsages, et de jolis garçons avec des sentiments."

*

"Jack, nourri dans sa tendre enfance de mouches et de sardines en boîte, choisit son futur métier : boulanger-pâtissier. Grâce ses baguettes pas trop cuites et ses religieuses au chocolat, il va transformer la vie de son quartier. Une fée bleue, une horloge capricieuse, Les Quatre Saisons de Vivaldi, mèneront Jack vers son imprévisible destin… Une histoire originale, touchante et décalée, qui rappelle délicieusement les univers de grands raconteurs d’histoires tels Pierre Gripari ou Roald Dahl."

 

L'avis de Soizic :

Je n'ai pas de mots pour décrire à quel point je suis amoureuse de cet album... Il est immense, merveilleux... Je l'ai d'abord feuilleté, grapillant par-ci, par-là des bouts de phrases délicieuses, drôles, d'une poésie délicate et frémissante... Et puis je l'ai lu vraiment... Et je suis tombée amoureuse.

Depuis, je ne cesse de l'ouvrir encore et encore. Je caresse sa couverture, ses pages... J'aime cette histoire, j'aime ces illustrations, tout est merveilleux...

Comment vous raconter cette histoire ? Elle est tellement parfaite et riche, qu'il est difficile d'en rendre l'essence...

C'est une histoire d'amour. Louis et Adèle, 15 ans. Louis joue de la flûte traversière, Adèle joue du Tuba.

Non, ce n'est pas que ça.

C''est l'histoire des Quatre saisons de Vivaldi. Mais pas seulement.

C'est l'histoire de la Seine qui coule à Paris. Mais encore...

C'est l'histoire de Jack, le boulanger qui ne savait faire que des baguettes pas trop cuites et des religieuses au chocolat.

C'est l'histoire d'une horloge cassée. Et plus encore...

C'est un conte, une fable, une comédie, un poème... C'est tout cela à la fois.

C'est pour les garçons et les filles, c'est pour les adultes, les âmes seules ou amoureuses, c'est pour tous et pour chacun, c'est pour les adorateurs de Roal Dahl, Gripari et Sempé, et aussi pour tous ceux qui n'ont jamais lu Roal Dahl, Gripari ou Sempé... C'est unique, nouveau, mais avec le parfum d'un grand, d'un très grand classique... La faute à Alexis Galmot (scénariste entre autre de Cédric Klapish...) et au talentueux Till Charlier.

C'est un bijou vivant et délicat... Et rien de ce que je vous dis n'est à la hauteur du coup de foudre que je viens de vivre...

Adèle et Louis 1

Cédric Klapish a dit :

"C'est à la littérature jeunesse ce que l'éclair au chocolat est a la boulangerie.
C'est a la vieillesse ce que la crème chantilly est au banana split
C'est a la lecture ce que le sucre glace est a la poudre aux yeux
C'est a la quête d'absolu ce que le triangle est a la musique
Et last but not least
C'est a sainte Helene que son fils Leon lui a crevé le bidon
Bref il faut lire ce livre !"

Posté par pagesdencre à 11:43 - inclassables - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La boulangerie de la rue des dimanches

Nouveau commentaire